Actualités

Nouvel album
The Comeback album

Sortie le 21 octobre 2016
>> Ecouter les extraits

>>
Acheter l'album en prévente

>>
Acheter les billets de concerts (Allemagne)

 

 

PERIODE "MY TRIBUTE TO THE KING"

CHARLEROI - Palais des Beaux Arts
29 janvier 2003

Une journée M A G I Q U E

 

Nous revoilà de nouveau en route vers la Belgique ! Direction Charleroi.

La journée avait très bien commencé pour notre petit groupe de 7 (dont un fan d’Elvis) : bon voyage (sur la route du bonheur), petit resto, petite séance photos des concerts précédents (échanges), petite promenade rapide dans le centre de Charleroi. Puis arrivent 18 heures. Nous décidons, en attendant l’heure du concert, de boire un verre à la Taverne, un bar près du Palais des beaux arts. Je ne sais pourquoi, est-ce l’intuition (c’est vrai que je n’en manque pas), mais en garant la voiture sur le parking, je lance à mes amis ces paroles : "et si Helmut était là-bas, en train de prendre un café", et tout de suite de dire "oh non, ce n’est pas possible !!". Nous traversons donc la route, et Murielle qui était la première, entrouvre la porte, puis se tourne vers nous, un sourire radieux aux lèvres : "il est là, à gauche… avec Piet".

Nous n’en croyons pas nos oreilles et nous pensons à un canular mais à voir la mine éclatante de Murielle, nous avons vite compris que c’était vrai. Nous rentrons donc dans le bar et là, oui, c’est bien Helmut, attablé avec Piet et une autre personne (que je ne connais pas), puis aussi un jeune couple. Helmut à dû reconnaître en nous un groupe de fans peut-être déjà aperçus (je ne pense pas qu’il se rappelait que nous étions français) et nous a adressé un sourire. Certains de nous lui ont lancé un "bonjour", mais moi, très intimidée et surprise aussi, bizarrement, et surtout par souci de ne pas l’importuner, je n’ai pas osé trop le regarder, ni le saluer, ni lui sourire. C’est bête à dire et pourtant ce n’est pas l’envie qui me manquait, mais allez comprendre la réaction que l’on peut avoir en ces instants. Nous avons donc bu notre verre en compagnie d’Helmut (enfin, vous me comprenez, en l’admirant de loin). Lorsqu’il est parti, il nous a fait un signe de la main et Christian, le mari de Catherine, lui a répondu "à tout à l’heure" (sous-entendu au concert). Pour Helmut, plus aucun doute, nous étions des fans !!! En ce qui nous concerne, nous étions complètement sous le charme et nous trouvions déjà extraordinaire ce petit moment "intime" et "inespéré" que nous venions de passer avec lui indirectement et discrètement. Nous étions tous un peu "chavirés" d’avoir eu cette chance et c’est dans cet état que nous nous sommes rendus à la salle de concert. Nous ne savions pas ce qui nous attendait encore !!!

Le concert aussi, à mon sens, a été encore plus extra qu’à l’habitude (si cela est possible). Est-ce parce qu’il y avait ces deux anglais (le couple du bistrot) ? Mais Helmut a été plus que jamais "endiablé" surtout dans ses medleys où il a dansé avec une fougue incroyable. Quel danseur !! Ou alors, c’est le public de Charleroi qui l’électrisait ! Il a tout interprété avec brio et ce public en redemandait sans cesse et lui a bien montré son amour en l’applaudissant à tout rompre et en lui faisant, surtout dans la deuxième partie, plusieurs énormes standing ovations. J’ai l’impression qu’Helmut a toujours l’air étonné et ravi quand il voit cela ?? J’en étais toute émue de voir comment Helmut est apprécié et aimé. C’est vraiment très touchant. Il y a une chanson qui recueille aussi beaucoup les suffrages du public et les miens énormes, il s’agit de cette vieille chanson du temps de nos grands-mères et qu’il reprend en allemand Je t’ai donné mon cœur, je la trouve superbe. C’est sûr qu’il n’y a pas beaucoup de jeunes chanteurs en France qui auraient repris ce genre de chanson mais Helmut, avec sa belle voix, a osé le faire et il a un franc succès. Preuve que cela plait encore… Je le trouve génial.

A la fin du concert, nous avons eu notre deuxième bonus de la journée. Alors sur ce point, je sais que je ne suis pas du même avis que Catherine et je vais vous donner ma version des faits, car c’est comme cela que j’ai perçu la chose.

Donc à la fin du concert, Helmut n’avait pas fait l’accolade traditionnelle à André et avait ramassé tous ses cadeaux. André s’apprêtait à sortir de scène, toujours sous les applaudissements, j’ai vu les musiciens toujours en place, Helmut est alors réapparu des coulisses, a repoussé André vers le milieu de la scène en disant "que c’était un jour anniversaire, que cela faisait ce jour 8 ans qu’il chantait avec André et le GSO et le remerciait pour sa collaboration" puis ils sont montés sur la petite estrade et se sont congratulés. Les gens debouts applaudissaient toujours très chaleureusement. Helmut a fait signe aux musiciens, André a empoigné sa baguette magique et nous avons eu notre bonus, un troisième medley endiablé pour le plus grand bonheur de toute la salle. Nous étions ravis et c’est toujours bon à prendre un bonus comme cela. Quelle chance et quelle bonne surprise. Voilà comment j’ai vu la situation et non pas comme un oubli d’Helmut d’avoir remercié André. Non, cela m’a paru être programmé et c’était un cadeau pour ses 8 ans de collaboration avec André. Mais qui détient la vérité ? Seulement Helmut… En tout cas, quel beau concert !!

Après avoir traîné un peu dans le hall du Palais des beaux arts, car après un concert, il faut toujours reprendre ses esprits, nous avons retrouvé une amie de Catherine, mais qui n’est pas fan, puis nous nous sommes dirigés vers le resto où nous avions réservé plusieurs jours auparavant. Nous nous sommes installés à notre table et avons commencé à boire notre apéritif. Les discussions allaient bon train et nous voulions savoir comment Henri (le fan d’Elvis) avait perçu et apprécié Helmut. D’un seul coup, tournant machinalement la tête vers la porte d’entrée (encore mon intuition ?), qui vois-je arriver : Omer. Je me tourne toute souriante vers mes amis en leur disant : "Si Omer est là, regardons bien, Helmut doit suivre !!" Que n’avais-je dit ? Il n’a pas fallu deux minutes pour voir apparaître Helmut, mais dans l’autre sens, au fond de la salle, par les cuisines. Il était accompagné des mêmes gens. Nous étions tous ébahis. Helmut nous a gentiment salué et je pense qu’à ce moment, il a reconnu le groupe qui se trouvait déjà au bar. Ils se sont installés à la table à côté de nous, Helmut dos à la porte d’entrée et donc dos pour nous également. Alors là, nous étions scotchés, tous abasourdis et sans voix. Nous n’avions pas fait un geste, ni dit un seul mot. Nous n’en revenions pas. Nous allions passer la soirée avec Helmut maintenant (enfin, à côté de lui), c’était inespéré !!! Nous avons quand même mangé, lui aussi. Souvent, discrètement, mes yeux se portaient vers lui (sur son dos bien sûr), mais vraiment discrètement. Helmut et les autres ont bien ri, ont bien mangé, ont bien discuté en anglais (c’est ce qui nous fait dire que le couple était anglais). Helmut a même poussé quelques notes discrètement a capella. C’est à peu près tout ce qui s’est passé pendant presque 1H30. Après le repas, nous étions les seuls avec eux dans le resto. Alors quand Helmut s’est levé, Christian a dit doucement un tout petit "Helmut". Il s’est alors retourné vers nous et, d’un air fripon, nous a lancé "je ne pars pas, je vais à la petite chambre". C’était adorable et je me souviendrai toujours de cette expression que je n’avais jamais entendu avant. Puis, il est revenu vers notre table et nous a demandé, en nous faisant un clin d’œil, "c’est pourquoi ?". Nous l’avons tous congratulé pour son concert et il a demandé "ah oui, vous avez aimé ?" Henri, notre Elvis, l’a félicité chaudement pour ses interprétations du King, puis, petite conversation qui nous tenait à coeur, photos, autographes, etc… Helmut était très joyeux et m’a paru être très heureux et en super forme. Il avait l’air aussi d’apprécier sa rencontre avec notre groupe et quand Christian lui a glissé que nous étions français, il s’est tourné vers Piet et en néerlandais lui a dit "ils ne sont pas belges, ils sont français !!". De ce fait, l'homme qui les accompagnait s'est approché de notre table et nous a parlé dans un bon français en s’étonnant que nous venions d’assez loin pour Helmut et nous lui avons bien dit que ce n’était pas la première fois et que pour certains, ce mois de janvier, cela faisait 7 ou 8 fois. Il n’en revenait pas et je crois qu’il l’a dit à ce couple d’anglais. Il a demandé aussi de quel coin de France nous venions, nous lui avons répondu de la Capitale, de l’est, et du nord de la France. Il était surpris. Nous, nous étions ravis !!!

Ensuite, j’ai osé demandé à Helmut une signature sur un beau portrait que j’ai toujours dans mon sac. Il ne s’est pas fait prier et il m’a dit "c’est comment ton nom" et je lui ai épelé mon prénom. J’ai bien saisi qu’il m’a tutoyée, mais j’ai bien compris aussi que c’est seulement une histoire de langue. Mais quand même cela m’a fait plaisir et c’est MON petit moment. Ensuite, nous lui avons demandé s’il acceptait de faire une photo avec le groupe et tout de suite avec plaisir il s'est exécuté... Nous nous sommes placés autour de lui, il blaguait comme d’habitude et au moment de prendre la photo, un des appareils ne se déclenchait pas. Tout le monde riait et disait à Henri "ça ne marche pas Henri, tu dois l’ouvrir", alors Helmut disait aussi en riant "oui Henri, tu dois l’ouvrir". Enfin, nous étions tous dans la boite. C’était génial, LE PARADIS.

Helmut a été d’une gentillesse incroyable, très décontracté, très simple et la scène a bien duré 10 mn. C’est vrai que le temps passe vite surtout en si bonne compagnie. Je suis toujours épatée qu’Helmut ne s’arrête pas à une simple signature, mais qu’il aille au devant de nos désirs. Et là, cette soirée, il a été exceptionnel de gentillesse avec nous et nous avons été comblés. Vraiment quelle soirée que nous ne sommes pas prêts d’oublier. C’était vraiment NOTRE soirée puisque nous étions les seuls dans le resto avec lui. Je n’en reviens pas encore !!! C’est incroyable !!! De sa table, j’ai vu Piet qui observait tout cela, un sourire aux lèvres mais il n’est jamais intervenu. Je regrette aujourd’hui que l’on n’ait pas pu échanger quelques mots avec lui.

Puis est venue l’heure du départ. Piet nous a salués, certains disent qu’il a dit "I love you", mais je ne l’ai pas entendu, puis Helmut a disparu par la porte d’entrée avec les deux anglais. Quelle journée. Il a été très, très difficile de s’endormir cette nuit là. Et quelque fois encore aujourd’hui quand j’y repense. Certainement, nous n’aurons plus jamais cette chance dans les prochaines années. Cela a été MERVEILLEUX ET MAGIQUE !!

PS : Nous savons aujourd'hui que la jeune femme anglaise qui accompagnait Helmut s'appelle IZZY (qui a une très belle voix et chante en duo avec Helmut).

Vous pouvez découvrir d'autres photos du concert en cliquant ici.

Concert précédentSommaireConcert suivant


Depuis le 20 juillet 2004, lottifans ont visité ce site !

© 2004-2016 Helmut Lotti et moi v5.1.1 | Contactez-moi | Accueil | Webmaster : Emma | Retrouvez Helmut sur Amazon