Actualités

Nouvel album
The Comeback album

Sortie le 21 octobre 2016
>> Ecouter les extraits

>>
Acheter l'album en prévente

>>
Acheter les billets de concerts (Allemagne)

 

 


OSTENDE, Casino Kursaal
10 octobre 2014
Geef het leven door

De retour d'un périple de trois jours en terre belge pour quelques rendez-vous musicaux avec Helmut, j'ai le plaisir de partager mes impressions ressenties au gré de ses prestations.
Après plus de 700 km (aller-retour) dans les trains pour rallier Ostende, puis Anvers, avec un passage par Lille pour une visite familiale, puis après avoir battu le pavé pendant quatre kilomètres (aller-retour) avec un objectif bien précis, celui de rejoindre le quartier de Zurenborg, j'ai obtenu ma récompense : celle de pouvoir me régaler avec ses interprétations et sa belle voix. Il faut bien dire qu'il est très motivant.

Même si le fond de l'air était un peu frais, le soleil était de la partie et je me suis revivifiée à Ostende, en me promenant agréablement sur le front de mer ainsi qu'aux abords du Casino Kursaal, il faut bien l'avouer, dans le secret espoir d'apercevoir Helmut à l'entrée des artistes, sans succès toutefois.

Ensuite, c'est avec plaisir que j'ai rencontré Yamina et son mari, qui avaient fait le voyage depuis leur Bretagne, uniquement pour revoir notre performer. Heureuse aussi de faire la bise à mes amis Erna et Noël. Et nous avons tous partagé avec bonheur cette belle soirée.

Arno

Bien sûr, je ne vais pas nier que mon intérêt était principalement pour Helmut, mais cependant, j'étais curieuse de faire la connaissance d'autres artistes de la scène flamande. Et je n'ai pas été déçue car ils étaient tous de qualité, épaulés par de très bons musiciens : clavier, saxophone, trompette, batterie, guitares et par deux excellentes choristes.
Le très chevelu Guido Belcanto, Lady Linn et sa jolie voix, le réputé et échevelé rocker Arno et son timbre "arraché", le bluesman Roland et sa guitare, Raymond , le chanteur et présentateur Yan Leyers , la bande de la Sabam , etc. se sont succédé devant le micro et ont enchaîné leurs tubes sous les applaudissements des spectateurs conquis.

J'ai beaucoup aimé la voix de Lady Linn et sa façon de jouer du piano. Et je me suis régalée avec l'harmonica d'Arno, qui a chanté en français Dans les yeux de ma mère, même s'il a été très difficile d'apercevoir les siens...

Helmut, très engagé dans les causes humanitaires, cette fois pour aider la De Franklin Sleuyter Foundation qui fait campagne, avec la Sabam, en faveur du don d'organes, était bien évidemment de la partie. Tout de noir vêtu, et comme à l'accoutumée, raffiné et souriant, il a pris possession de la scène en fin de première partie pour un set de quatre morceaux avec la virtuosité et le talent vocal dont lui seul a le secret...

Angst
Run On
Ik wist niet waar ik het had
Elvis medley

Le tout était quelque peu décoiffant et Helmut nous a tous emportés dans son sillage, avec toujours une grande délicatesse dans l'interprétation en même temps que son incroyable pep's, une gestuelle percutante et parlante, une force de conviction dans une voix puissante, mais aussi pleine de sensibilité et bien modulée, de très belles attitudes qui charment l'auditoire. En un mot : le chanteur a du charisme ! C'était très plaisant de le revoir dans ce cocktail pétillant et explosif.

Entre composition personnelle et inoubliables reprises, il nous a présenté le meilleur de sa voix et de ses versions, sa grande présence sur scène, son charme, des émotions et il a clôturé la première partie en apothéose. Ce qui laisse une forte impression de bien-être.

Notre cher Helmut est toujours un fantastique showman et il a encore très bien servi ces chansons en même temps que la noble cause qui mobilisait tous les artistes. Quel plaisir d'entendre de nouveau le Elvis medley dont personne ne se lasse. Au vu de la réaction du public, je suis certaine que la magie a opéré et que Helmut a fait vibrer le Casino Kursaal. C'était le cas pour moi. Le temps avec lui passe toujours beaucoup trop vite. Bien sûr, c'était déjà une chance de l'entendre, même pour seulement quelques chansons, mais c'est aussi très frustrant.... on aimerait tellement plus.

J'ai apprécié les jolis jeux de lumière qui embellissaient la scène de cette accueillante salle du Kursaal et j'ai beaucoup aimé l'orchestre et, spécialement, les saxophoniste et trompettiste qui se donnaient la réplique ou jouaient à l'unisson. Ce concert était de bonne facture et l'audience ne s'y est pas trompée puisqu'elle a gratifié les artistes d'une belle standing ovation pendant le final. Et puis, c'était aussi valorisant d'avoir apporté une toute petite contribution à cette importante cause. Bravo aussi à tous les artistes pour leur investissement. Il est à souhaiter que ce spectacle et les intervenants aient pu sensibiliser beaucoup de donneurs potentiels.

à voir aussi :

Photos
du concert
Instantanés de
bonne humeur

 

| Sommaire |


Depuis le 20 juillet 2004, lottifans ont visité ce site !

© 2004-2016 Helmut Lotti et moi v5.1.1 | Contactez-moi | Accueil | Webmaster : Emma | Retrouvez Helmut sur Amazon