Actualités

Nouvel album
The Comeback album


>> Acheter l'album

Nouveau concert
The Comeback Concert
Pop-rock/Folk
- - - - -
25 novembre 2017 à 20:00
Elisabeth Center
à ANVERS (Belgique)

>> Réserver vos billets

THE COMEBACK TOUR
Allemagne, Autriche, Suisse, Suède, Finlande et Danemark
>> Réserver vos billets
 

PERIODE "FROM RUSSIA WITH LOVE"

ANVERS - Palais des Sports
8 janvier 2005

Anvers : Un délicieux voyage au Plat Pays

 

Après cinq mois d'une attente non dissimulée, me voici repartie sur les routes du "Plat Pays", direction ANVERS, pour le fandinner annuel qui est le 4e de ma Lottivie !
Une journée que, personnellement, je serais bien triste de manquer, tant elle est riche en rencontres, en surprises, en échanges, et tant l'entrevue avec Helmut, très furtive mais ô combien ! intense, procure bonheur et émotion.

Rencontrer Helmut est pour moi comme une sorte de reconnaissance de mon statut de "Fan" et c'est aussi et surtout un tout petit moment intime et personnel avec lui, un tout petit moment... mais un moment si fort...
Je suis si heureuse que le grand jour soit arrivé et du même coup, je déplore que l'aventure soit commencée car elle devra prendre fin inévitablement. C'est là toute l'ambivalence de la situation mais... vous me comprendrez, j'en suis certaine !

Après une demi-heure de route, je me joins à mes amis venus de Paris et nous voici donc encore une fois sur la route du bonheur !
Le temps est doux mais gris et pluvieux, la route est calme et le voyage se passe on ne peut plus agréablement avec, vous vous en doutez, les chansons d'Helmut qui nous accompagnent. La conversation est animée après nos retrouvailles et nous avons une multitude de choses à échanger concernant notre "Voix d'Or".
Vers 11 heures 15, nous arrivons à Anvers et le groupe s'étoffe avec Murielle, Isabelle et Inge, qui nous a si gentiment accueillies chez elle.

Après nous être légèrement relookées, nous arrivons dans les Salons Lantaernhof à Wommelgem, où Mario nous remet notre ticket pour le concert en guise d'accueil et l'hôtesse un cocktail en guise de bienvenue. Puis nous prenons place à notre table. Tout est à peu près identique à l'année dernière, sauf qu'il me semble que l'espace est plus restreint vu le nombre important de tables dressées.
L'attente commence agréablement avec une multitude de bises de ci, de là, à nos amis de tous pays que nous avons le grand plaisir de retrouver et avec qui nous échangeons quelques mots et présents. Toujours un bon moment.

Enfin il est 13h30 lorsque l'instant tant attendu arrive et Helmut apparaît dans l'encadrement de la porte sous une pluie d'applaudissements et de bravos. C'est déjà très émouvant de ressentir tout cet amour que ces gens lui témoignent.
Il porte un costume foncé avec gilet sur une chemise blanche agrémentée d'une belle cravate rayée bleu-foncé/bleu-clair. Quelle élégance et quelle classe !

Et voilà qu'Helmut entame son tour de salle. Il lui faut disposer d'une bonne dose de courage ajoutée à une grande patience pour visiter 300 personnes ; c'est énorme ! Une partie de moi souffre pour lui et l'autre partie souhaite fortement qu'il aille jusqu'au bout de ce fan-meeting.

Lorsqu'il s'approche de notre table, je suis déjà très impressionnée et anxieuse, cherchant déjà le petit "plus" à lui dire qui ne soit pas d'une banalité mortelle. Et lorsqu'il est devant moi, le miracle opère, tout devient naturel. Il est si simple et si gentil qu'il met tout simplement à l'aise.

Ma rencontre avec Helmut a été exceptionnelle et extraordinaire et me laissera un souvenir impérissable. Les quelques phrases échangées m'ont apporté étonnement, joie et satisfaction. Ce ne sont que quelques mots pourtant, mais si évocateurs de l'intérêt qu'il porte à ses fans et aussi si révélateurs de sa valeur humaine et de sa surprenante mémoire. C'est ce petit "Plus" qui fait qu'on se sent plus proche de lui. MERCI HELMUT pour m'avoir, d'un mot, indirectement félicitée. Cela m'a beaucoup touchée.
Merci aussi pour ton immense disponibilité et pour avoir été à l'écoute de tous et avoir fait preuve d'une patience exemplaire.

Helmut s'est désaltéré plusieurs fois, avalant de grands verres d'eau et on le comprend car la chaleur régnait au sein de cette immense salle, de même que dans les coeurs. Chacun a pu dire son mot à Helmut, recevoir ses trois bises belges, avoir son autographe et sa photo avec lui. Il est vraiment remarquable de gentillesse, de simplicité et de disponibilité.
Pour ma part, je suis heureuse qu'Helmut m'ait dédicacé le livre "De la Passion à la Mission" en faveur de l'Unicef, une édition en français que mon amie Simone de Liège m'a très gentiment procurée.
Entre-temps, nous avons pu déguster un succulent repas arrosé de bons vins.

Le meeting prend fin et Helmut nous quitte vers 17 heures après nous avoir adressé ses remerciements. Trois heures et demi avec lui, c'était inespéré. Une foule de choses l'attend encore avant de donner son concert à 20h30.

HELMUT NE SE CONJUGE PAS A L'IMPARFAIT, MAIS BIEN AU PLUS-QUE-PARFAIT !

et ainsi,

IL ALLUME LE FEU AU PALAIS DES SPORTS !


Et je vais tenter de vous expliquer pourquoi, quoique ses fans en ont une parfaite idée.
Comment fait Helmut pour en arriver à ce degré de perfection ? Il n'y a pas de mystère, il travaille beaucoup ! C'est certain.

Me voici assise à ma place dans ce Palais des Sports rempli comme un oeuf. La scène est occultée par un écran de fumée qui nous empêche de distinguer le décor. La tension monte au fur et à mesure que l'heure du concert approche. C'est évident, maintenant, "je grille ma dernière cartouche" si je puis m'exprimer ainsi. Toujours cette peur de la fin qui me hante ! Mais le plus beau reste encore à vivre : le concert.

Enfin les lumières s'éteignent, les premières notes de musique s'égrènent, l'écran de fumée disparait pour laisser place à la scène qui apparaît dans toute sa splendeur. Emerveillement total !! Je suis éblouie par un décor magnifique et des faisceaux de lumière diaphane aux couleurs vives, tendres, chatoyantes, délicates, qui inondent la scène. Des jeux de lumière superbes. L'orchestre est en place, le choeur russe se trouvant devant l'orchestre, au bord de la scène. Tout ce monde a revêtu le costume de circonstance marron foncé avec petit col officier et galons dorés. André est d'une grande élégance dans son costume noir du pays également. Tout cela est du plus bel effet et le public est ravi par ce décor de toute beauté. Une clameur monte de cette immense salle en liesse, comme pour dire "merci". C'est magique.

En même temps, la voix d'Helmut s'élève, grandiose, et prend possession de cet immense espace. L'artiste arrive par le côté de la salle en chantant et nous embarque tous pour un concert d'une exceptionnelle intensité. Il porte son beau costume d'officier russe à galons et boutons dorés, si bien coupé et qui lui va comme un gant. Helmut est d'une prestance presque insolente dans ce bel uniforme et je crois que le choix est heureux. Je dois avouer que lorsque j'ai vu les photos des premiers concerts, j'ai pensé que la fourragère rajoutée sur l'épaule était peut être exagérée et qu'elle alourdissait le costume. Et bien aujourd'hui, je peux vous dire qu'au contraire, elle donne une autre classe à l'uniforme et qu'Helmut la porte avec belle allure. Il est vraiment très beau à regarder.

Et ainsi il entonne l'Hymne national Russe avec force et persuasion mais aussi avec une délicatesse extrême. Les applaudissements fusent et tout le monde écoute religieusement l'interprétation magistrale qu'il donne au milieu du public. La voix est là, superbe, bien posée et utilisant toute l'étendue de ses capacités.. Moi je suis debout, comme beaucoup d'ailleurs, tournée vers l'artiste, écoutant de toutes mes oreilles, regardant de tous mes yeux et essayant de réprimer une grande émotion qui m'envahit le coeur devant ce florilège de sons et de couleurs. Un pur ravissement pour les yeux et les oreilles.
Le public est déjà transporté et conquis et il le manifeste avec force.
Helmut remonte la salle et rejoint la scène sous une belle ovation.

Maintenant, il décline toutes les belles chansons de FROM RUSSIA WITH LOVE. Lara's theme, Lutshje Bulo, Dorogoj Dlinnoju, Moscow Nights, Far east of the Sun, Poljushko Polje, La Légende des 12 voleurs, et Otschi Tschornije. Toutes les interprétations sont magistrales et la voix d'Helmut est extrêmement belle et d'une grande qualité si je peux m'exprimer ainsi. Il est excellent dans ce répertoire et il le maîtrise à la perfection. C'est grandiose et il faudrait être difficile et de bien mauvaise foi pour ne pas apprécier. D'ailleurs le public ne s'y trompe pas et répond avec grand enthousiasme à Helmut qui reçoit après chaque chanson une salve d'applaudissements, de quoi lui réchauffer le coeur pour longtemps.

J'ai particulièrement aimé l'interprétation de La légende des 12 voleurs pour laquelle je n'ai pu contenir mon émotion. Helmut a chanté au milieu du public, à capella, uniquement accompagné par le "Choeur cosaque de la mer noire". C'était sublime, une voix magnifique qui vous pénêtre et vous arrive droit au coeur, et j'y suis allée de ma petite larme. Il a ensuite regagné la scène sous une standing ovation, en empruntant l'allée et comme il est passé tout près de moi, je n'ai pu m'empêcher de lui adresser un BRAVO infiniment mérité, en guise de félicitations. Il m'a entendu et se tournant vers moi, resplendissant, m'a dit "merci". Encore un petit moment intense et personnel.
Puis Freddy, à son tour, nous fait profiter de belles mélodies comme Si tu t'appelles mélancolie, J'entends siffler le train, et Nathalie en français. Un moment agréable et Freddy est chaudement congratulé par le public. La première partie s'achève sur le duo Freddy/Helmut avec le grand succès d'Edith Piaf Non je ne regrette rien. Un très beau duo.

Après l'entracte, Helmut nous propose une deuxième partie composée d'un pot-pourri "Classico/Débuto/Latino/Africa/Elvis/Pics", un mélange aussi éclectique que détonant. Très beau choix parmi un immense répertoire. Ces chansons sont toutes connues mais c'est un véritable plaisir de les réentendre et Helmut sait leur redonner un nouveau souffle en les modifiant quelque peu. Il nous fait passer allègrement d'un style à un autre, et nous emmène dans ce voyage avec une vitalité et une énergie extraordinaire. Tout est magnifiquement chanté et tout va crescendo dans cette salle. Helmut se déchaîne et se surpasse et la foule applaudit de toutes ses mains. On peut entendre tour à tour Funiculi Funicula, Santa Lucia, Auld lang syne, Kom nu, Besame Mucho, Sangue di Beirona, Out of Africa, Malaika, You've lost that looving feeling, Proud Mary, Granada, Kalinka. Puis viennent s'intercaler ses trois décoiffants medleys que tout le monde attend "Soul Medley", "King Medley" et "Swing Medley". et la magistrale Nessun Dorma pour finir en apothéose. Un moment d'émotion intense où de grands frissons vous parcourent devant la force de l'interprétation. Une merveille cette chanson par Helmut.

Une multitude de fans se sont retrouvés au pied de la scène, dansant, tapant des mains et communiant avec l'Artiste.
Helmut lui est généreux, très généreux même ! Il donne, donne et son public demande et redemande et Helmut donne, donne encore ; c'est un échange merveilleux et c'est une belle récompense que cet enthousiasme collectif, ces standings ovations, ces applaudissements à tout rompre et cette multitude de cadeaux.

Il peut être fier, les gens sont h e u r e u x...

Un concert grandiose, merveilleux et dont on reste pantois lorsque le rideau se ferme.

Une mention spéciale aux choristes russes, tous de formation classique, qui apportent une intensité et une émotion supplémentaires et spéciales à ce chef d'oeuvre qu'est From Russia With Love. Il faut aussi remercier le GOLDEN SYMPHONIC ORCHESTRA et ANDRE qui participent à cette soirée avec ferveur et brio. Des musiciens hors pair qui font aussi la réussite de ce spectacle et qui accompagnent Helmut avec grand talent. D'ailleurs, on n'imagine pas Helmut sans le GSO.

Tout au long de ce concert Helmut a beaucoup parlé, blagué, expliqué, mais sur ce point je serai muette n'ayant rien compris à sa langue natale, le néerlandais. Ceci est un peu frustrant bien sûr, mais quand même, étant chez lui, on ne peut tout de même pas lui demander de parler français. J'aurai la solution à Liège et à Charleroi bientôt.

De même ce jour là, il y avait une grande action menée par l'Unicef pour l'Asie, avec le concours d'Helmut et d'autres personnalités. Helmut a mis son vélo préféré aux enchères publiques mais ne me demandez pas ce qu'il a dit pour convaincre les gens de faire des dons. Ce que je peux constater par contre c'est qu'il s'investit énormément et personnellement pour cette cause et bien d'autres.

Encore une chose étonnante et formidable avec Helmut. Lorsqu'on assiste à un nouveau concert, on serait tenté de dire que le spectacle va être beau bien sûr comme il a coutume d'en présenter, mais sans plus, et pourtant, cette fois encore, il y a un "Plus". Il a de nouveau créé la surprise et l'émerveillement et ce sentiment de nouveauté qui captive et passionne. Il n'est jamais lassant même lorsqu'il interprète une chanson pour la énième fois. Il semble lui donner une nouvelle vie à chaque fois. C'est stupéfiant. Un pas supplémentaire a encore été fait dans le renouveau et la perfection. Mais comment va faire Helmut la prochaine fois pour au moins égaler FRWL et pour relever ce challenge. Je lui fais confiance ainsi qu'à son équipe qui a su le porter à ce niveau.

Voilà que s'achève ce beau voyage à Anvers.
Un grand MERCI HELMUT !
Tout était parfait et tu as été EXCELLENT et EBLOUISSANT DE TALENT.

Il faut maintenant revenir sur terre et abandonner pour un moment ce monde magique dans lequel toi seul sait nous plonger. C'est une bonne dose de rêves que je rapporte et les oreilles sont emplies d'une voix et d'une musique rayonnantes.
Je sais que la magie opére à chaque fois et c'est pour cette raison que j'attends avec impatience les prochains concerts.

A bientôt donc, Cher Helmut.

Vous pouvez découvrir d'autres photos du concert en cliquant ici (Maryelle) et (Murielle).

Concert précédentSommaireConcert suivant


Depuis le 20 juillet 2004, lottifans ont visité ce site !

© 2004-2016 Helmut Lotti et moi v5.1.1 | Contactez-moi | Accueil | Webmaster : Emma | Retrouvez Helmut sur Amazon